Qui était Nicola Romeo ?

Nicola Romeo : le fondateur d’Alfa Romeo

Nicola Romeo (né le 28 avril 1876 à Sant’Antimo, via Dogana ,1 dans la province de Naples, en Campanie et mort le 15 août 1938 à Magreglio, sur les bords du Lac de Côme, en Lombardie) était un ingénieur et homme d’affaires italien, fondateur d’Alfa Romeo.

La jeunesse de Nicola Romeo

Nicola Romeo était le premier de huit enfants de Maurizio Romeo et Consiglia Tagliatella, une modeste famille napolitaine. La situation financière de ses parents l’oblige à se déplacer quotidiennement à pied depuis leur village jusqu’à l’institut technique qu’il fréquente à Naples, à une distance de 14 kms. Durant ses études supérieures, il brille dans les matières scientifiques et mathématiques. En 1899, il est ingénieur diplômé de l’École polytechnique de Naples (devenue de nos jours la Faculté d’ingénieurs de l’Université de Naples Federico II), à seulement 23 ans.

Il déménage à Liège, en Belgique, puis en France et en Allemagne où il poursuivra ses études afin de compléter sa formation en électrotechnique, mécanique, ferroviaire et hydraulique. Il enseignera même un temps à ses collègues plus jeunes, en formation d’ingénieur. Il obtiendra finalement un second diplôme d’ingénieur en électrotechnique de la Faculté de génie électrique de Liège. Du peu que l’on sait de cette période de sa vie, il était décrit comme un étudiant intelligent dans son travail mais au caractère très dur.

Revenu en Italie en 1902, à 26 ans il se lance dans le secteur industriel et particulièrement le ferroviaire qui, à cette période, connaissait en Italie un développement rapide.

Sa rencontre, dans un train entre Bruxelles et Liège, avec un dirigeant de la société anglaise Robert Blackwell & Co, marque un tournant dans sa vie. Alors qu’on ne lui proposait qu’un modeste emploi de chef de gare de Tivoli près de Rome, l’industriel anglais lui confie la gestion de sa succursale italienne. Pendant 4 ans il travaille donc sur des projets de promotion et de construction de tramway.

Le logo en 1910

La naissance d’Alfa Romeo

En 1906, après avoir trouvé des investisseurs, il fonde sa société, la« Società in accomandita semplice Ing. Nicola Romeo e Co. » (société en commandite simple Ingénieur Nicola Romeo & Co), dont l’objet social est la fabrication de machines et d’équipements pour l’industrie minière. Il devient représentant de la société Hadfield, spécialisée dans les aciers spéciaux et le matériel ferroviaire. En 1909, il ouvre un atelier de réparation et de montage de machines importées des Etats-Unis.

Cette même année 1909, les ateliers de Portello près de Milan de la « Società Italiana di Automobili Darracq », en faillite à l’époque, sont rachetés par un groupe d’entrepreneurs qui avaient créé l’ « Anonima Lombarda Fabbrica Automobili » (A.L.F.A.) : Voir notre article sur l’histoire du logo de la firme.

En 1914, il passe un contrat pour la production de balles mais son atelier avec seulement 50 personnes ne suffit pas à tenir les engagements du contrat. Il lui faut un entrepôt beaucoup plus grand !

C’est Angelo Pogliani, Directeur de banque locale qui lui apportera la solution : reprendre la société ALFA, déjà liquidée, mais équipée de machines modernes et surtout de grands locaux industriels.

C’est ainsi que le 2 décembre 1915 Nicola Romeo, rachète ALFA et la reconvertit pour la production de guerre.

Grâce à ses puissantes machines à air comprimé, Nicola Romeo prépara en 1916 la fameuse explosion du Livinallongo del Col di Lana.

L’après guerre

Dès la fin de la Première Guerre mondiale, en 1918, la société qui avait absorbé les sociétés « Officine Meccaniche di Saronno », « Officine Meccaniche Tabanelli » de Rome et « Officine Ferroviarie Meridionali » de Naples change de raison sociale pour devenir la « Società Anonima Ing. Nicola Romeo & Co. »

La reconversion de l’industrie de guerre en industrie civile passa par des nouveaux contrats pour la production de rails, quelques wagons et la construction de locomotives électriques dans ses ateliers de l’usine de Saronno. En 1926, sera créée à Pomigliano d’Arco, à côté de Naples, une usine de construction d’avions.

L’usine de Portello reprit la production d’automobiles sous la direction de l’ingénieur concepteur Vittorio Jano, qui avait travaillé auparavant chez F.I.A.T.. Les voitures furent commercialisées sous la marque Alfa Romeo, après une dure bataille juridique avec les anciens propriétaires de la marque, pour garder le nom « Alfa. »

En 1920, la première voiture du nouveau constructeur est présentée : l’Alfa Romeo Torpedo 20-30 HP ES.

Romeo dont la marque est connue des pilotes automobiles de cette époque pense que l’engagement de sa marque dans la compétition ne pourra que faire croitre son image de marque et permettre le développement de l’activité de production d’automobiles, à l’instar d’autres constructeurs européens, comme Bugatti ou Jaguar.

Alfa Romeo Torpedo 20-30 HP ES

 

Il se lance donc dans la production de voitures de course en 1922. En savoir plus sur les modèles de voiture Alfa Romeo.

En 1923, le modèle RL viendra épauler le Torpedo, et le pilote Ugo Sivocci, remportera la première des dix victoires à la Targa Florio. En 1924 c’est le modèle P2 qui sera lancé et en 1925 il remporte avec la P2 le premier championnat du monde de l’histoire et fait rentrer sa marque dans l’histoire !

Vers la fin des années 20, la société connaîtra une grave crise en raison de la faillite de la Banca Italiana di Sconto , banque privée qui détenait la majorité du capital.

Les changements draconiens imposés à la société pour garantir sa pérennité, à savoir sa nationalisation le 6 novembre 1926, dégradèrent de façon irrémédiable les rapports entre Nicola Romeo et son nouvel associé, l’Etat italien.

C’est ce qui le poussa à quitter l’entreprise en 1928. En 1929, il sera élu sénateur du Royaume d’Italie.

L’usine Alfa Romeo entre les deux guerres

Sa vie privée

En complément de ses activités d’entrepreneur et d’industriel, l’ingénieur Romeo garda une activité dans le domaine scientifique avec des traités de géométrie pure. Il mènera des opérations de bienfaisance en finançant une crèche dans son village natal.

Son épouse, d’origine portugaise, lui donna sept enfants : Maurizio, Edoardo, Nicola, Elena, Giulietta, Piera et Irene.

Nicola Romeo meurt le 15 août 1938, à l’âge de 62 ans, dans sa résidence de Magreglio, sur les bords du Lac de Côme.

Voir nos autres articles traitant de l’histoire d’Alfa Romeo.

Sources diverses

Le Staff

One thought on “Qui était Nicola Romeo ?

Comments are closed.