Alfa 147 GTA – La vérité est à Arese !

L’Alfa 147 GTA est sans doute la plus prisée des Alfa modernes… Je dirais même LA plus recherchée. En même temps elle n’a pas vraiment d’équivalent sur le marché. Un si gros moteur dans une si petite voiture, de série et avec une gueule pareille ! Les spéculateurs ne s’y trompent pas. Les prix commencent à s’envoler loinnnnnn, très loinnnnnnn, beaucoup trop loinnnnnnn…

Le tour de force d’Alfa Romeo à été d’abord de trouver la place dans le compartiment moteur pour y flanquer un V6 3.2 de 250cv. Dénommé Busso du nom de son concepteur ou bien Arese (pour les intimes) du nom du patelin dans lequel se trouve l’usine, il reste l’un des meilleurs V6 au monde encore aujourd’hui. Ensuite de rendre tout ça le plus homogène possible, puis de la produire de série pour un tarif plutôt attractif pour l’époque. L’intérieur est réussi, et on peut même emmener les enfants à l’école avec ! Et la tête, alouette ? Ah oui j’oubliais, elle claque sa mère ! Le charme et la sportivité à l’italienne. Comme porter un costard Cerruti avec des baskets Armani… Ou bien le contraire… Enfin vous voyez le concept !

Avec l’ajout d’un différentiel Q2 et quelques modifs par-ci par-la, on se retrouve avec une vraie bête de circuit. Une telle voiture, seul Renault avait essayé de faire un truc similaire avec la Clio V6, mais sans grand succès. Trop exclusif, trop cher, et une fâcheuse tendance à s’enrouler autour des platanes…

Celle-ci a été poussée à 289cv, est équipée de jantes OZ Ultraleggera en 19″ équipées de pneus Yokohama Advan, du freinage optionnel des GTA en 330 mm, de suspensions K-Sports Rally Asphalt, d’un collecteur 6-2-1 qui fait chanter la symphonie en 6 Majeur dans un silencieux Novitec, et d’un intérieur de Corsa OPC…

Euh… Attendez… Quoi ? Un intérieur d’Opel dans une Alfa ? Non mais ça va pas ? Je veux dire, j’ai rien contre les Corsa OPC hein, mais une Alfa reste une Alfa. J’espère que c’était un cas de force majeure… Question d’efficacité peut-être. Parce qu’Alfa avait privilégié la beauté des sièges au maintien latéral. Incorrigibles ces italiens !

A propos de l'auteur

A la base, De l’essence dans mes veines, c’est un pari… Celui de montrer que la bagnole, on peut l’aimer, en France, comme partout ailleurs. Faire tomber ces putain de clichés à la con, ce sectarisme national totalement débile et cet état d’esprit de plus en plus fermé et kéké. Il reste encore des mecs (Et des filles…) qui aiment les bagnoles, des vrai(e)s, des passionné(e)s… Alors chez De l’essence dans nos veines, notre but est de les traquer… de les trouver et de les mettre en avant, eux et leurs bagnoles. Les chasseurs de Petrolheads, c’est nous !

Le pari fut lancé par un casse burnes professionnel, obstiné et têtu, au caractère de gros con, Thierry Houzé (Alias Ti Ti), passionné devant l’Eternel puis vite rejoint par un Mac Gyver du net et de l’informatique, l’homme de l’ombre, son bras droit, Gregory Boniffacy, le responsable technique. De là, De l’essence dans mes veines a vu le jour… Et vous êtes chaque mois plus de 250.000 à suivre nos pompelup, à travers la planète, pour lire plus de 600.000 pages !

De l'Essence Dans Mes Veines

2 thoughts on “Alfa 147 GTA – La vérité est à Arese !

  1. bonjour j’ai une alfa 147 gta 140000 km de 2004 j’ai voulus la faire reprogramé ils ont jamais pu rentré dans le calculateur j’aurais voulu savoir pourquoi merci

    1. Bonjour, nous ne pouvons malheureusement pas nous substituer au professionnel, encore moins sans connaitre le véhicule !
      N’hésitez pas à vous inscrire sur le forum pour exposer votre cas.
      Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *